Bienvenue chez Rizière de Marseillette

La rizière de Marseillette est située au pied du Canal du Midi, à proximité de la Cité de Carcassonne.

Laurent MALIS représente la 4e génération d’une famille d’agriculteurs installée sur le domaine Saint Gabriel depuis 1925. 

Laurent Malis

La rizière de Marseillette

Il y a quelques millions d’années, la mer Méditerranée était présente en ces lieux avant de disparaitre. Le sol de ces parcelles, alors alimentées en eau douce, est resté riche en sodium et a rendu impossible de nombreuses cultures.

C’est vers le milieu du 19e siècle que l’idée de faire du riz est née. Mais le climat et les types de riz ont mis les cultures à rude épreuve. Après quelques décennies, l’arrivée de variétés à cycle court et mieux adaptées au climat actuel ont permis de stabiliser la production.

Cet ancien étang salé et définitivement asséché depuis 1803 est aujourd’hui une terre fertile, drainée et quadrillée par un réseau de canaux qui assurent l’irrigation et le dessalement de la terre.

Ce petit oasis de verdure, situé entre Corbières et Minervois, est une terre de prédilection pour le riz grâce à son sol argileux, imperméable aux infiltrations, dans un espace de calme et de nature préservée, en lisière du Canal du Midi.

Les étapes : De la graine au grain de riz

- Nivellement du sol à la fin de l'hiver

Nivellement du sol

Nivellement du sol 2

- Préparation et mise en eau de la rizière à partir du mois d’avril

Préparation du sol et mise en eau

- Graines semées début mai

Graines semées

Laurent doit lui même semer les graines dans les coins que le tracteur ne peut pas atteindre.

Graines semées à la main

Le riz doit rester constamment les pieds dans l’eau, avec un niveau précis à surveiller tous les jours. " Toutes les cultures sont vivantes, mais particulièrement la culture du riz car il faut aller la voir 1 à 2 fois par jour pour vérifier le niveau d’eau " raconte Laurent

Vérification niveau de l'eau

” Fils de l’eau et de la lumière ” le riz demande aussi de la chaleur, car il va devoir en quelques semaines passer d’un stade frêle au stade aux multiples tiges, c’est le ” tallage “. 

Et c’est au mois d’août pendant la floraison, qu’a lieu l’autopollinisation où des millions de fleurs se transforment alors en grains. Peu à peu, les rizières vont passer d’un vert intense à un vert-jaune et les épis, bien campés sur leur tige irriguée, vont ployer leurs cimes sous le poids grandissant des graines. 

Quinze jours avant la moisson l’eau est retirée, laissant le riz dans un terrain boueux en vue de la récolte. 

- Récolte début octobre

Récolte

Pour la moisson, nous avons tous l’image des rizières d’Asie et du riz repiqué à la main. Ayant une équipe réduite, Laurent lui a décidé d’investir dans une moissonneuse-batteuse chaussée de chenilles spéciales qui vont lui permettre d’avancer dans la boue. 

Une fois récolté, le riz sera mis à sécher dans des silos avant de subir un décorticage et un meulage ou un étuvage en fonction de la variété de riz souhaitée.

- Mise en sachet et étiquetage à la main

Mise en sachet

Sur 40 hectares, les parcelles sont semées en différentes variétés permettant à Laurent de proposer une gamme de riz allant du riz rond pour le risotto au riz parfumé en passant par le long étuvé et le duo de riz avec du riz rouge depuis plus de 30 ans.

C’est grâce à la passion de Laurent et au fabuleux travail quotidien de ses équipes que nous pouvons aujourd’hui nous régaler avec ces variétés de riz qui parfumeront vos viandes et toutes vos recettes à base de riz.

Découvrez la vidéo de Laurent qui nous parle de sa passion

Video rizière

Il y a 1 produits.